Sillage : la BD science-fiction par excellence

« L’éternel combat entre la raison et la passion…
Logique contre sentiments. La prédestination contre le chaos. J’ai gagné, Snivel… Tu as perdu. » Sillage, tome 1

En ce moment, je relis les Nävis et les Sillage. Et je me rends compte à quel point ils sont bien articulés !

Pour résumer, Sillage est une BD de science-fiction par Morvan et Buchet, se déroulant dans un univers peuplé de planètes et d’espèces extra-terrestres. Sillage est un formidable convoi de vaisseaux en tout genre véhiculant des milliers d’espèces, pourtant, une y est jusqu’alors inconnue : les êtres humains ! C’est alors que le convoi croise la route de Nävis, seule rescapée humaine d’un crash sur une planète, et qui vivait coupée de toute civilisation. Suivre le convoi est à présent sa chance d’un jour croiser la route des siens.

Sur Sillage, la jeune femme fait l’objet de nombre de convoitises. Elle a la particularité de n’être ni psy-active, ni psy-passive, c’est à dire qu’elle ne peut lire dans le pensées, et aucune espèce n’est capable de lire dans les siennes. Elle est en plus dotée de formidables aptitudes au combat, ce qui lui a valu de devenir agent de la constituante, le gouvernement.

Nävis de Sillage

En relisant les Nävis, série ou l’héroïne de Sillage est enfant, des détails m’ont frappé, et l’envie d’en savoir plus sur la nature de Nävis est revenue me hanter ! Plus qu’une éloge de BD, j’aimerai dans cet article faire part de mes suppositions. Pour ceux qui ne veulent pas que des moments clés de l’histoire leur soit révélée, je vous conseille de sauter les paragraphes en gris suivants ^^

Si vous vous rappelez bien, Nävis a des bandes « tatouées » blanches sur certaines parties du corps. (bras, cuisses, nez, seins, ventre, …) Un épisode de la série laisse entendre que cela ferait d’elle une membre d’une caste humaine spéciale. Ceux-ci seraient d’ailleurs remarqué comme les plus combatifs, les plus performants.

Dans le tome 3, Nävis découvre un véritable humain, un généticien venu de France, échoué sur une planète après la perte de son vaisseau. Nävis n’aura alors le temps que d’échanger un bref dialogue avec lui, mais alors qu’elle s’exclame « Je suis humaine, comme vous ! », celui-ci ricanne « Toi ? Humaine ? » Cet humain ferait alors référence à ses bandes, la seule différence entre eux. Ensuite, dans Nävis, la petite demande au robot qui l’élève comment ses parent l’ont mise au monde. à lui de répondre « Pour toi, c’est un peu plus compliqué. On en parlera quand tu seras plus grande. » Les humains de cette caste seraient peut-être nés artificiellement ? J’aimerais beaucoup en savoir plus, et peut-être que les Chroniques de Sillage vont dans ce sens. (Et c’est justement ce que j’ai eu à mon anniversaire, il me tarde de les lire ! ;) )

Il y a aussi un autre point que j’aime dans Sillage : dans Nävis, on la voit petite vivre avec un robot, être éduquée, parler, manger, s’habiller… Et au début de Sillage, l’héroïne est revenue à la nature. On se doute de ce qui a pu arriver : le robot serait tombé en panne de batterie et éteint à jamais, laissant Nävis seule avec Houyo, « régresser »… Moi qui pensais la série Nävis orientée pour enfant, en fait, c’est une clé de Sillage !

En tout cas, je n’ai pas fini ma relecture, d’autant que de nouveaux albums m’ont été offerts, mais je salue la profondeur du scénario et la cohérence du moindre détail dans cette série ! Les auteurs prennent soin à nous délivrer des indices tout au long des tomes, sans trop en donner, ce qui pourrait gâcher l’expérience. Chaque album a sa dose d’informations, que ce soit centré sur Nävis (ce que je préfère :D), ou sur le gouvernement, ou sur un pan de Sillage.

Oh, et au fait : à mon anniversaire, j’ai eu un exemplaire de Nävis numéroté en noir et blanc ! ^o^

Partagez cet article :

Vos réactions

wonderchef
Réagir

Joli dessin. J’aime beaucoup ce style noir et blanc. (c’est au feutre, à la plume ?)
J’adore Sillage aussi, mais je n’ai pas encore lu les Nävis. J’ai dû lire le tome 1 à la BDthèque de mon école car je me souviens des scènes où elle vit avec le robot.
Je trouve que le dessinateur a beaucoup d’imagination, entre les aliens et les vaisseaux dont les designs sont variés.

En passant, très sympa ta nouvelle version du site. J’aime le côté pastel et épuré.

Lucile
Réagir

Oooh Wondy !! ça me fait plaisir de te voir ici ! :)
C’est un stylo, de taille 0.3. Je me demande si je vais pas en faire aussi à la plume. Disons que c’est moins contraignant le stylo, pour dessiner rapidement et légèrement, ce qui reste le principe de ces petites BD !
Ah ! Je pensais bien que tu aimerais Sillage ! Oui je suis d’accord avec toi pour les extraterrestres, les vaisseaux ! Y a de tout !

Nauard
Réagir

Ah je ne pensais pas qu’il y avait autant d’indices délivrés tout au long de la série.
J’ai lu pour ma part jusqu’au tome 5 et n’avait pas encore perçu toute cette richesse (et je pensais aussi la série Nävis être pour les enfants).

Ton résumé est *passionnant* ! Il faut que je réabborde toute la série !
Ça fait pas mal de tomes au final ces 2 séries !

Au passage, ton illustration est vraiment chouette. Elle change (le visage notamment) de tes personnages de BD.

Lucile
Réagir

Merci !! :)
J’ai hâte que tu avances pour que je puisse t’en parler sans spoiler !! :D

[…] Sillage […]

Kervala
Réagir

Superbe dessin de Nävis <3 J'adore cette série :)

Concernant les bandes blanches, je ne sais pas si tu as déjà lu le tome (je ne me souviens plus duquel c'est) où ils arrivent à lui faire mal grâce à elles :( Donc ça semble être un élément de contrôle. Par contre, il ne me semble pas qu'ils expliquent si c'est génétique et que ça fait donc partie d'elle ou si elles ont été greffées sur son corps quand elle était toute jeune.

En tout cas, c'est cool d'en apprendre un peu plus sur elle et les humains au fur et à mesure des tomes :)

Lucile
Réagir

Hey, merci de ton passage ! Cet article était comme une bouteille à la mer pour pouvoir discuter de la série, je suis contente de pouvoir le faire avec un autre fan ! :)
J’imagine pas mal ceux de l’espèce de Nävis être créés artificiellement pour être esclave des autres, ou pour servir de chair à canon… (il me semble que le robot qui renferme un cerveau dans je ne sais plus quel tome dit qu’ils étaient plus combatifs que les autres)
Du coup ça collerait avec le fait qu’ils doivent les contrôler, si c’est des esclaves :) (et ça collerait avec le ton condescendant qu’a employé le généticien en parlant de Nävis !)
Ouiiii, j’adore comment la dose de révélation est dosée, enfin il y en a toujours trop peu, mais ils nous tiennent en haleine depuis teeeeellement longtemps ! :D

Ajoutez un commentaire

Les champs marqués d'une étoile (*) sont obligatoires.

Votre adresse ne sera pas publiée. Seul le créateur du site en aura connaissance pour vous répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Illustrations inspirées des jeux vidéos J-RPG, du moyen-âge occidental, du médiéval et de la science fiction. Etheride est une BD interactive qui permet aux visiteurs de voter la suite de l'histoire. Lucile réalise aussi des BD sur des thèmes geek et gamer, inspirée par son entourage et ses collègues. A retrouver également : les répliques d'armes et cosplays de jeux vidéos ou mangas, en échelle réelle.