Ekho, Skydoll et Monster Allergy

Je viens d’acquérir la nouvelle BD de Barbucci et Arleston, Ekho. C’est le moment de parler de quelques oeuvres en rapport qui me tiennent à coeur !

Skydoll

Ensemble Skydoll Ekho

Tout d’abord : Skydoll, par Alexandro Barbucci même, et Barbara Canepa. C’est une série que j’ai découvert à mes 15 ans, à la bibliothèque. Le dessin m’avait énormément attiré l’oeil. Certains auront peut être reconnu le style graphique des auteurs de la série Witch, mais pour moi, c’était tout nouveau.
Skydoll se situe dans un univers de science fiction. Les personnages qui peuplent les différentes planètes ne sont d’ailleurs pas humains (ou alors ils ont muté !) : ils sont très « félinisés », avec leurs oreilles et leurs queues. C’est déjà un petit détail dans le style graphique de la BD qui m’a plu.
L’héroïne, Noa est une skydoll, un androïde, une poupée destinée à des fins sexuelles. Les poupées doivent être remontées toutes les 33 heures avec une clé que possèdent leur maître, tels des jouets. Noa a un caractère particulièrement fort, et s’échappe de chez son maître, et ainsi commence son voyage.

Skydoll couverture sketch

Esquisse de la couverture du tome 1 de Skydoll. Provient du tome spécial « The Skydoll Factory »

Skydoll vignette

Les skydolls accumulent des souvenirs comme des être vivants, mais afin de leur enlever toute idée de fuir, elles vivent avec un inhibiteur de souvenirs dans la tête. C’est une notion que j’ai trouvé intéressante afin d’expliquer la mémoire à court terme de Noa, ainsi de comment elle pourrait envisager vivre avec.

Je pourrais parler des personnages secondaires et du fond politique et religieux de l’histoire, mais je ne vais pas m’éterniser et passer à l’oeuvre suivante !

Monster Allergy BD

Monster Allergy

C’est aussi une série que je suis depuis une demi-douzaine d’année (ça fait un gros chiffre, dit comme ça :D), réalisé par les deux mêmes personnes, dans un genre orienté jeunesse. Dans une ville contemporaine, une petite fille du nom d’Elena va rencontrer son voisin, Zack, garçon du même âge, et se rendre compte que sa maison abrite toute sorte de monstres. Il existerait donc beaucoup de monstres, mais peu sont capables de les voir. Zack est un dompteur, c’est à dire qu’il peut les combattre où les apprivoiser. Sa maison en abrite car c’est un oasis pour eux, ça leur permet de vivre protégés des autres monstres ou des humains.

Avec toute cette matière, je vous laisse imaginer les péripéties que vivront Elena et Zack :D

Pour en revenir à Ekho, la BD qui a réveillé ma passion pour les oeuvres d’Alexandro et Barbara, c’est un projet mis en valeur à l’occasion d’Angoulème 2013 avec Barbucci au dessin et Arleston (vous le reconnaîtrez comme scénariste de Lanfeust, Les naufragés d’Ythaq, …) au scénario. Un duo qui s’annonce prometteur !

J’ai donc été quérir la BD, sortie en édition limitée en noir et blanc en février, puis la version couleur au format habituel, sortie en mars. Et, même si les couleurs sont très bien traitées, j’ai beaucoup apprécié la version au trait, qui permet de mieux s’immerger dans tous les détails du tracé de Barbucci !

Ekho

Ekho BD N&B et couleur

La BD en format classique et la BD en impressions limitées en noir et blanc sortie en fin février, légèrement plus grande.

Ekho, donc, met en scène deux univers « miroirs » : notre monde actuel, où l’héroïne, Fourmille Gratule (appréciez son nom !) se rendait en avion à New York, et un autre monde, ou elle va arriver, qui est une New York à la sauce fantaisiste. Toute sortes de créatures y vivent, dont les preshauns, petits êtres ressemblants à des rongeurs : on dit que c’est eux qui font « marcher » le monde. C’est aussi eux qui ont fait venir Fourmille, pour récupérer l’héritage de sa tante qui aurait vécu ici.

Ekho planche

Les détails sont appréciables en N&B !

Comparatif couleur et noir et blanc

Comparatif d’une même vignette en couleur et en encrage seul.

J’ai lu dans une interview que chaque tome de l’histoire devrait voir l’héroïne être habitée par un « fantôme », une autre personnalité. J’attends avec impatience de voir ce que ça va donner sur la longueur, car avec ce premier tome en main, qui met en place tout l’univers, j’ai du mal encore à me rendre compte de la direction vers laquelle l’histoire nous emmènera.

Un début alléchant, donc. Maintenant, je vais retourner attendre pour Skydoll 4, peut-être arrivera t’il avant Ekho 2 !

Roy Skydoll

Provient du tome spécial « The Skydoll Factory »

Partagez cet article :

Vos réactions

hotel regent berlin allemagne
Réagir

Très beau graphisme. Je viens souvent visiter votre site.
Mimi

Nauard
Réagir

Sympa comme article, et assez complet ma foi !

Skydoll, je vais pouvoir le lire à la bibliothèque , j’en avais aperçu quelques tomes.
Ekho m’a l’air bien sympa et bien travaillée comme BD (en tout cas les couvertures sont belles).
C’est cool d’avoir mis des photos plus grandes quand on clique, on peut voir les détails.

Personnellement, j’aime bien quand le format de la BD est plus grand : j’ai vu que maintenant les éditeurs sortaient des versions regroupées de 3 tomes à la fois dans un format légèrement plus petit au moins pour la série Sillage et Lanfeust de Troy. J’ai eu beaucoup de mal à me faire à la version plus petite … on a l’impression de rater des détails !

Lucile
Réagir

Merci Nauard !
Je te conseille vivement Skydoll, même si il y a des scènes un peu dures, le graphisme est tellement beau et l’histoire tellement bien dosée qu’on en décroche pas ! Par contre, ça fait 7 ans que j’attends le tome 4… Faut pas être pressé… XD
Oui je me suis dit quitte à avoir eu l’exemplaire collector et l’exemplaire normal qu’il serait intéressant d’avoir des photos ! :)
Ah oui j’ai eu des version de 4 tomes de séries comme ça… Parfois c’est même mal adapté, le lettrage est trop petit… (pour une bigleuse comme moi)
ça fait du livre pas cher, c’est bien, mais finalement je préfère dépenser !

Les champs marqués d'une étoile (*) sont obligatoires.

Votre adresse ne sera pas publiée. Seul le créateur du site en aura connaissance pour vous répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Illustrations inspirées des jeux vidéos J-RPG, du moyen-âge occidental, du médiéval et de la science fiction. Etheride est une BD interactive qui permet aux visiteurs de voter la suite de l'histoire. Lucile réalise aussi des BD sur des thèmes geek et gamer, inspirée par son entourage et ses collègues. A retrouver également : les répliques d'armes et cosplays de jeux vidéos ou mangas, en échelle réelle.